Anti-Corruption: formation de recyclage en faveur de chefs d’etablissement et enseignants.

Dans le but de faire progresser l’enseignement de l’intégrité et la lutte contre la corruption dans les écoles et la promotion de la surveillance des services éducatifs, le Centre de Recherche sur l’Anti-Corruption organise du 25 au 26 février et du 1er au 3 mars, 2 ateliers de recyclage de deux jours à l’intention des Chefs d’Etablissement, les enseignants et les responsables des Clubs d’Intégrité dans les 2 sous-divisions éducationnelles du territoire d’Uvira appuyé par le projet « Students Acting for Honesty, Integrity and Equality » financé par Integrity Action. Les participants sont constitués de 19 Chefs d’Etablissements, 37 Enseignants et 40 responsables des Clubs d’Intégrité.

L’objectif poursuivi par ces ateliers est d’améliorer leurs connaissances sur le Renforcement de l’Intégrité au sein des Communautés (RIC).  Ces ateliers ont été subdivisés en deux parties : la première partie s’est focalisée sur les notions et théories du RIC, et la deuxième partie s’est penchée sur la présentation des résultats issus des activités de surveillance des 3 premiers trimestres 2018, dans le but d’inciter les prestataires des services éducatifs à améliorer davantage la qualité des services fournis.

Les présentations sur les théories et pratiques du RIC ainsi que celui sur DevelopmentCheck et rôles des parties prenantes (Parents d’élèves, Enseignants, Elèves et Directeurs de l’école). Les facilitateurs ont développé les présentations suivantes :  les définitions des concepts du Renforcement de l’Intégrité au sein des Communautés (RIC), les avantages de l’approche, les meilleures pratiques sur le RIC, les acteurs de mise en œuvre (rôles des parties prenantes), les outils du Club d’Intégrité, la présentation des résultats et les résolutions (en terme des conseils et suggestions pour améliorer la prestation de services).

Certains faits ont marqué ces ateliers, à savoir :

La présentation des objectifs du projet a permis aux participants chacun dans son rôle à identifier les indicateurs pour lesquels jusque-là les résultats ne sont pas satisfaisants. Lors de la restitution des travaux de groupe, ils ont proposé des stratégies réaliste et réalisable en vue d’améliorer ces indicateurs au cours de l’année 2019-2021.

Les résultats présentés montrent une certaine amélioration. Nous pouvons citer par exemple des résultats issus des enquêtes sur DevelopmentCheck réalisées dont la moyenne des personnes interviewées satisfaites des services rendus par les écoles secondaires avoisinant le 43%. Pour la surveillance communautaire, les personnes entrées en contact direct avec les services, un nombre important exprime une satisfaction.

Toutefois il y a encore des efforts à fournir en vue d’améliorer la qualité des services rendus dans le secteur de l’éducation. Des stratégies ont été développées, et certaines seront formulées en terme du plan futur pour les Clubs d’intégrité.

Pour donner force aux stratégies développées, des résolutions ont été prises notamment : l’amélioration de la bonne gestion des subsides des Clubs d’intégrité, l’implication du gouvernement dans la réalisation de certains indicateurs, l’organisation des journées porte ouverte par les Clubs d’intégrité pour expliquer à la population le rôle de la participation des parents dans l’amélioration des services éducatifs, …

Au regard des points développés au cours de ces ateliers, nous pensons que les objectifs poursuivis ont été atteints, les participants ont manifestés un intérêt particulier en posant des questions pertinentes, mais aussi les résultats des différents carrefours organisés, ils ont témoignés qu’avant ces ateliers la compréhension de l’approche RIC n’était bien maitrisée et ont promis d’utiliser des stratégies de négociation afin d’améliorer davantage les résultats.