Dans le cadre du projet « Les élèves agissent pour la redevabilité et l’éducation de qualité en RDC », le CERC a organisé ce 27 juillet 2021 un deuxième atelier consultatif avec 12 hauts fonctionnaires du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique pour discuter des défis de la transparence et de la redevabilité dans le secteur de l’éducation et des mécanismes pour contourner ces défis.

L’intégration des clubs d’intégrité dans toutes les écoles secondaires du pays et du manuel d’éducation à l’intégrité dans le programme national a été au cœur des discussions avec ses experts et responsables éducatifs, qui ont soutenu cette approche visant à inculquer les valeurs d’intégrité aux enfants d’âge scolaire.

Au cours de cet atelier, divers autres sujets ont été abordés, notamment le déploiement dans les prochains mois de notre application mobile « EduCheck » permettant aux élèves de collecter des données sur les défis de la transparence et de la corruption au sein de leurs écoles.

En clôture de la session, les participants ont salué le projet de renforcement de l’intégrité mis en œuvre par le CERC au Sud-Kivu depuis 2017 et son extension dans les écoles de Kinshasa où la corruption a élu domicile. Ils ont également recommandé d’élargir les discussions avec d’autres organes gouvernementaux tels que le ministère du Budget et le ministère des Finances, soulignant qu’ils sont beaucoup plus concernés par le financement du secteur de l’éducation.

Une session spéciale est prévue pour discuter du contenu du manuel pour approbation.